L58_dl_som

01 avr Vers un urbanisme correctif

Les temps changent : l’Homo Economicus, devenu Homo Mobilis cèderait la place à l’Homo Numericus. Une aubaine ? Un crédit, en tout cas, appuyant l’idée que la symbiose de l’homme avec la technologie le mènerait fort possiblement à l’excellence ou très certainement à sa perte....

Lire la suite…