• Lettre N°53 – avril 2017

    Ne sachant pas encore qui va gouverner la France, n’émettant évidemment aucune hypothèse, nous allons nous consacrer aux choses du réel, en cette phase printanière si vivifiante, quoi qu’il advienne (je ne peux croire que ce soit le pire) ! En attendant ce renouveau, les lois tentent d’être appliquées contre vents et marées, le NPNRU[1] se déroule avec des territoires qui avancent parfois avec difficulté dans l’exercice du regard élargi, les nouvelles intercommunalités prennent la mesure des défis en tous genres qui s’imposent à elles… Quels bons conseils pourrions-nous donner aux candidats et a fortiori, au futur Président de la République ? Quelques suggestions, à partager avec vous. Pour commencer, peut-être, arrêtez l’empilement des lois… Par pitié, ne vous précipitez par sur les codes juridiques pour marquer votre trace dès votre arrivée au pouvoir (sauf à alléger le fardeau, bien sûr). Ensuite, inscrivez-vous dans la durée, regardez un horizon lointain pour prendre vos décisions de mandature (ah ? vous pensiez le faire ?). Considérez également, du haut de la tour parisienne, que tous les français ne sont pas « métropolisés » et « métropolisables » et que cela n’est pas a priori un problème mais une force à prendre en compte (avant que cela ne devienne une force contraire). Bien sûr, soyez exigeant sur le fait de fixer des priorités mais donnez la possibilité de renaissance d’énergie positive au travers d’expérimentations davantage tournées vers l’humain. Nous sommes évidemment à votre disposition, Monsieur le futur Président, pour étoffer ces propos compacts mais qui peuvent se révéler essentiels pour réussir votre mandature. Notre 53e édition illustre pour partie ces propos liminaires, mêlant des commentaires sur la récente loi « Egalité et Citoyenneté » (LEC), des idées nouvelles pour nos centres urbains en souffrance et des concepts fédérateurs. La LEC a pris de la place dans ce numéro, tant elle était attendue et surtout crainte : elle tient ses promesses ! Vue du côté de l’urbanisme, elle répond à des questionnements que la loi NOTRE[2] n’avait pas traités au moment de la constitution d’intercommunalités « XL ». Catherine Brown, notre experte PLU, a analysé ces évolutions et ces éclaircissements. Ils ne l’ont pas tous convaincue, manifestement. Vue du côté de l’habitat et de la mixité sociale, les chapitres de la loi sont étoffés et laissent déjà perplexes bon nombre des acteurs de l’habitat social et les intercommunalités. Marie-Mélodie Baralle résume les principales dispositions de la LEC, qui ont conduit à une mobilisation séance tenante des forces vives du logement social. Question de priorité ? Nouveau concept : la « mobilité courante ». Notre invité de la lettre de printemps a bien voulu exposer à Camille Kertudo et Pablo Carreras cette idée, qui a pris racine dans l’Oise. François Ferrieux, Président d’honneur du Syndicat Mixte des Transports Collectifs de l’Oise, répond à leurs questions en tant que Président du Club National pour la « mobilité courante ». Enfin, Lucille Leday prolonge sa participation à une journée organisée par l’Ecole d’Urbanisme de Paris, consacrée à la mobilisation des espaces urbains vacants. Vous verrez qu’il s’agit d’espaces très variés (des délaissés aux friches en passant par les logements ou les commerces), pour lesquels différentes expérimentations ont été conduites. Il y a des idées à capitaliser pour aller plus loin à l’avenir et évidemment, ça nous intéresse ! J’espère que notre futur Président sera, lui aussi, concerné par ces sujets. Vous avez peut-être remarqué qu’il n’y a rien de trop dans les débats préalables pour l’instant ! Bonne lecture et bon vote...

  • Lettre N°52 – janvier 2017

    Nous venons de vivre une deuxième primaire en France, des débats ont eu lieu, les commentateurs ont commenté. Est-ce un nouveau moment politique important ? Cela impliquera-t-il des évolutions dans la campagne présidentielle qui s’amorce ? ...

  • Lettre N°51 – novembre 2016

    Nous venons de vivre une deuxième primaire en France, des débats ont eu lieu, les commentateurs ont commenté. Est-ce un nouveau moment politique important ? Cela impliquera-t-il des évolutions dans la campagne présidentielle qui s’amorce ? ...

  • Lettre N°50 – octobre 2016

    Question ou incantation ? A chacun de voir, au moins cela fait-il sourire. Nous vivons une drôle de séquence temporelle, la liste des motifs de crise ou de déprime s’allonge et la météo s’en mêle. Au-delà d’une certaine limite, il n’y en a plus... ...

  • Lettre N°49 – juin 2016

    Question ou incantation ? A chacun de voir, au moins cela fait-il sourire. Nous vivons une drôle de séquence temporelle, la liste des motifs de crise ou de déprime s’allonge et la météo s’en mêle. Au-delà d’une certaine limite, il n’y en a plus... ...

  • Lettre N°48 – mars 2016

    L’avènement du printemps est souvent associé au renouveau mais ces deux dernières années, j’ai eu quelques difficultés à faire le lien. L’effet réjouissant du gazouillis des oiseaux déleste un peu l’ambiance et autorise l’ouverture, à sortir de sa routine et même à s’élever un peu. ...

  • Lettre N°47 – Janvier 2016

    Pour nous lancer dans cette nouvelle année, nous avons voulu tourner la page, comme nous pensons qu’il faut savoir le faire. Après une année 2015 particulièrement atone au plan professionnel, nous ne pouvions imaginer perdurer dans ce sens, n’est-ce-pas ?...

  • Lettre N°46 – NOVEMBRE 2015

    Nous avons choisi de garder le cap du sommaire de cette 46ème lettre qui fait écho à la COP 21, malgré les attentats qui ont eu un effet de sidération devant tant de barbarie, d’aveuglement et de bêtise. Résilience ou comment rebondir après une rupture...

  • Lettre N°45 – SEPTEMBRE 2015

    Lettre de Septembre : Beyrouth entre métamorphose urbaine et reconstruction d’une identité - Buenos-Aires : La révolution de la mobilité durable - New York City : Mesure et démesure - Norwich : un exemple de la densité à l’Anglaise...

  • Lettre N°44 – juillet 2015

    Lois ALUR, NOTRe, Macron… le législateur s’occupe de notre temps libre, nous aurons l’embarras du choix pour cet été. Mais qu’allons-nous bien faire de tout cela ? Essayer de rentrer dans les cases vides, se contorsionner pour faire avancer les nouvelles options, imaginer des scénarios du possible, tenter de lire l’avenir, le nôtre et celui des territoires que nous accompagnons...

  • Lettre N°43 – mai 2015

    L’édition du Printemps est l’occasion de rendre compte d’une balade urbaine de l’équipe Codra, concomitante à notre assemblée générale annuelle. Nous sommes, cette année encore, restés franciliens et même parisiens puisque nous avons visité la ZAC Paris Rive Gauche, plus grande opération d’urbanisme menée à Paris depuis les travaux haussmanniens du XIXème siècle ! ...

  • Lettre N°42 – mars 2015

    En quelques mois, nous sommes passés d’un régime de négociation active lors des appels d’offres à un phénomène dangereux de baisse des prix. Moins 20%, moins 25% et même moins 30% !...

  • Lettre N°41 – JANVIER 2015

    Malgré le contexte et les événements terribles que nous venons de traverser, je vous souhaite une excellente année 2015 : du bonheur comme carburant, de l’enthousiasme pour le rebond, de l’innovation toujours, du recul sur l’actualité, de la stratégie à long terme pour que le court terme n’obère pas l’avenir, de l’empathie envers tous nos concitoyens, de la lucidité pour éviter les frustrations ou pour les dépasser. ...

  • Lettre N°40 – NOVEMBRE 2014

    Ça n’a peut-être l’air de rien mais depuis sept ans que nous avons décidé de produire cette lettre d’actualité du Codra, nous en sommes à la quarantième. Nous remercions tous les contributeurs et les interviewés mais aussi et surtout les rédactrices en chef ainsi que notre créatif webmaster, qui restent mobilisés sur l’objectif de vous faire partager nos expériences et réflexions. Nous ne faisons pas le décompte des clics à chaque publication mais quelques témoignages - généralement bienveillants - suffisent à nous motiver pour l’édition suivante....

  • Lettre N°39 – OCTOBRE 2014

    Si cette reprise a été rude, elle me paraît toutefois moins sombre que celle de septembre 2013. En effet, il y a un an, nous étions dans la perspective des élections municipales et tout commençait à se gripper lentement mais sûrement. Les municipales se sont tenues mais force est de constater une certaine inertie post-électorale, encore aujourd’hui. Le contexte reste bien compliqué, d’autant que la voie vers un avenir radieux n’est toujours pas tracée. L’enthousiasme a donc du mal à faire une percée, n’est-il pas ?...

LES LETTRES DE CODRA

Tous les 2 mois, retrouvez la Lettre de CODRA, rédigée par les membres de notre équipe.

 

Points de vue, débats, réflexions, nous traitons de sujets qui nous interpellent dans l’actualité de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. C’est l’occasion de prendre du recul sur notre métier, nos missions, les territoires sur lesquels nous intervenons.

 

À chaque numéro, découvrez l’interview d’un acteur de l’urbanisme : élu, référent technique de collectivité ou partenaire de CODRA.

Rechercher un article